Simulation de présence

Pour de nombreuses personnes, la dissuasion est l’un des meilleurs remparts contre le cambriolage. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que le dicton « mieux vaut prévenir que guérir » existe. Prenons par exemple une alarme installée chez vous. La plupart du temps, il y a une sirène extérieure qui indique la présence d’une alarme dans un appartement ou dans une maison. Il s’agit donc non seulement d’un dispositif de prévention, d’avertissement mais aussi d’un dispositif dissuasif contre de potentiels cambrioleurs. Par ailleurs, il existe de plus en plus de techniques, aussi diverses que créatives, pour les faire renoncer à un cambriolage et se protéger. Outre les caméras de surveillance et les projecteurs de lumière, les simulateurs de présence semblent aussi être un moyen efficace contre le cambriolage.

 

En fait, la prévention des cambriolages domestiques et professionnels se développe fortement, car ce phénomène ne cesse d’augmenter en France. Si avoir une alarme chez vous est une bonne chose, elle ne fonctionnera que si quelqu’un essaie de s’introduire chez vous. Ceci exclut bien évidemment le cas où vous avez des détecteurs périmétriques. Si la probabilité de se faire cambrioler est moindre quand vous êtes chez vous par rapport à un logement inoccupé, il est normal de vouloir simuler votre présence.

Simuler une présence dans un foyer ne se limitera plus simplement à allumer ou à éteindre vos lumières.

Ainsi par exemple, les volets ou stores peuvent s’ouvrir le matin et se refermer le soir. Il est aussi possible de programmer des éclairages alternatifs et logiques. La lumière peut s’enclencher depuis le salon, puis dans le couloir pour aller dans une autre pièce. Après chaque activation d’une nouvelle lumière, la précédente s’éteint.